Journaliste encarté : qui es-tu?

Selon une étude publiée en juin dernier , la majorité des journalistes encartés en 2011 travaillent en presse écrite et sont en CDI mensualisés. Mais les « nouveaux venus »  dans la profession sont à 60% à la pige ou en CDD

37286 ! De quoi s’agit-il? Du nombre de journalistes encartés en 2011, un chiffre en légère baisse depuis deux ans, selon une enquête rendue en juin dernier (1).

-Si la profession demeure masculine (54,7%), elle tend à se féminiser (55,9% de femmes dans les premières demandes de carte)

Moyenne d’âge générale : 42,7 ans avec une tendance au vieillissement de la profession

-Prédominance de la presse écrite avec 67,2% (en baisse), suivie par la télévision (13,9%, en baisse), la radio (9,5% en forte hausse), la production audiovisuelle (2,6% en baisse). D’autres travaillent simultanément pour d’autres médias ou n’ont pas répondu.

-En 2011, les journalistes rémunérés à la pige et ceux, en forte hausse, en CDD, représentent 20,5% de la totalité des journalistes encartés, soit 0,5% de plus qu’en 2010. L’étude constate « une nombre de contrats précaires plus élevé parmi les premières demandes« . Seules 39% des premières demandes concernent des CDI mensualisés, 34,1% sont des journalistes rémunérés à la pige et 26,9% des CDD. A noter que les piges et CDD ont représenté 63,2% des contrats proposés aux journalistes de moins de 26 ans en 2011.

-La majorité des journalistes encartés mensualisés en CDI gagne entre 2000 et 4000 euros brut par mois. Salaire mensuel moyen : 3848 euros ; Salaire mensuel médian : 3421 euros

Les journalistes en CDD ont, quant à eux, enregistré, une sévère baisse de rémunération en 2002, peu rattrapée 10 ans plus tard. Alors même qu’ils remplacent souvent des permanents ou interviennent pour des surcroîts de travail sur les mêmes fonctions que ces derniers, ils n’atteignent qu’un salaire moyen mensuel de 2482 euros (et médian de 2230 euros)

Les journalistes pigistes? Ils ne gagnent en moyenne que 2280 euros par mois, soit 240 de moins en euros constants qu’en 2002. Plus de la moitié d’entre eux n’atteignent pas la somme de 2000 euros par mois.

Sexisme ordinaire? Les femmes journalistes encartées demeurent moins rémunérées que les hommes, notamment chez les journalistes mensualisés en CDI : 3582 euros mensuels en moyenne contre 4082 euros. Elles restent minoritaires aux postes de décision : environ un tiers de femmes comme rédacteur en chef, rédacteur en chef adjoint,  chef de service. Encore moins comme directeur de rédaction.

Eric Delon

(1) Observatoire des Métiers de la Presse, Observatoire des Métiers de l’Audiovisuel, Afdas, avec les données statistiques de la Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels

 

Poster un commentaire

Classé dans La vie de la presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s