« Les 48 heures de la pige 2013 auront lieu à Aix-Marseille »

Raphaël Baldos, nouveau président de Profession Pigiste

Pigiste basé en Bretagne, spécialisé dans les problématiques environnementales, Raphaël Baldos, 39 ans, vient d’être élu Président de Profession Pigiste, à l’occasion de l’Assemblée Générale de l’association le 29 septembre dernier.

Quels sont tes sentiments après ton élection à la présidence de Profession Pigiste?

Devenir président me semble une suite naturelle à mon engagement chez Profession Pigiste, depuis plusieurs années. Après avoir observé mes prédécesseurs, je me suis dit qu’il fallait que je me jette dans le bain afin de prolonger la dynamique de l’association qui repose sur une présidence renouvellée tous les deux ans. Devenir président représente aussi un défi car il s’agit de porter la parole des journalistes pigistes mais aussi de réussir à conduire des projets pouvant réellement améliorer leur vie professionnelle.

Pour toi, la pige c’est un choix, une contrainte?

Je suis pigiste par choix depuis 2004 après avoir travaillé en radio (RFI), pour la presse nationale (Le Parisien) et régionale (Le Télégramme, Ouest France…). Aujourd’hui je travaille pour plusieurs titres dans le secteur de l’écologie (Terra Eco) mais aussi pour le journal La Croix. Egalement photographe, je m’intéresse de près au documentaire et au webdocumentaire.

Peux-tu nous présenter Profession Pigiste?

Notre association, créée au début des années 2000, regroupe 250 adhérents dans toute la France. Notre conseil d’administration, qui vient d’être renouvellé,  est composé d’une dizaine de pigistes dynamiques, tous engagés dans différentes missions.

Quels sont vos projets à horizon 2012/2013?

Ils sont multiples. Tout d’abord l’organisation de la troisième édition (après Lille et Lyon) des 48 heures de la pige, qui, cette année, auront lieu à Aix-en-Provence/Marseille, les 1er et 2 juillets prochains. Nous nous appuierons, sur  un plan logistique et humain,  sur le collectif de pigistes local, Presse-Papiers et des membres de Profession Pigiste de la région. Les 48 heures de la pige, ce sont deux jours de débats sur le métier et des formations gratuites et  défrayées. Nous y retrouvons une centaine de journalistes pigistes venant de toute la France. C’est un grand bol d’oxygène revigorant! Nous avons pour projet de rendre ces 48 heures de la pige européennes pour 2014 ou 2015. Autre projet : la refonte de notre site internet afin d’en faire une plate-forme encore plus fonctionnelle et « friendly » pour les pigistes. Par ailleurs, nous souhaitons nous rapprocher encore davantage des Clubs de la Presse et des collectifs de pigistes. A ce propos, nous avons décidé, lors de l’Assemblée Générale du 29 septembre, de permettre aux collectifs de pigistes d’adhérer collectivement à Profession Pigiste. Leurs membres seront donc automatiquement adhérents de l’association. Cela leur évitera ainsi de devoir payer 2 cotisations individuelles. Nous allons, par ailleurs, nous rapprocher de la Commission de la Carte d’Identité de la Carte Professionnelle. Un nombre croissant de pigistes éprouve de plus en plus de difficultés à conserver ou à obtenir la carte de presse. Nous souhaitons trouver des solutions pour leur donner accès à cette carte qui demeure toujours utile, quoiqu’on en dise.

Recueilli par Eric Delon

 

 

 

 

Poster un commentaire

Classé dans La vie des pigistes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s