Pigiste qui es-tu ? (3) Identité, identité, identité…

Sociologue et agrégé de sciences économiques et sociales, Olivier Pilmis a soutenu en 2008 à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), une thèse intitulée « L’organisation de marchés incertains. Sociologie économique de la pige et de l’art dramatique ». Autrement dit, l’univers des pigistes lui est parfaitement familier. Après avoir examiné la spécificité de son statut (1) et  la notion de multiactvité (2), il s’interroge sur le concept de l' »identité pigiste »

Existe-t-il une identité pigiste?

Un grand nombre de journalistes se présente assez spontanément d’un « je suis pigiste », ce qui en fait un élément central de leur identité professionnelle, même si, dans ce cas, « pigiste » ne s’oppose pas à « journaliste » (puisque le premier n’est qu’une spécification du second) mais à des énoncés comme « je travaille à tel endroit, dans telle rédaction ». S’affirmer « pigiste », ce n’est pas se définir par son mode de rémunération mais par sa position sur le marché du travail journalistique, comme étant en dehors des rédactions. C’est ainsi que l’on comprend que les termes de « pigiste », de « freelance » ou encore d' »indépendant » soient parfois employés indifféremment, bien que cette assimilation soit impropre juridiquement. Mais est-on en présence d’une revendication ou une affirmation identitaire, fondée sur l’appartenance à un groupe? Dire « je suis pigiste », est-ce dire « je suis membre du groupe des pigistes, je suis l’un de ceux-là »? C’est ici plus compliqué parce que la population des pigistes est fortement hétérogène que ce soit en termes d’origine sociale (même si les pigistes, comme l’ensemble des journalistes, sont assez rarement issus des classes populaires), de formation (être ou non un ancien d’une école de journalisme et plus encore de l’une des écoles « reconnues »), de secteurs d’implantation (presse écrite, télé, radio; presse quotidienne ou magazine), d’âge, de situation familiale ou, plus encore, de rémunérations (couvrant un spectre allant d’un lumpenproletariat de la presse aux quelques chroniqueurs vedettes de la presse quotidienne dont les piges atteignent des montants extrêmement élevés). A l’exception du mode de rémunération, qu’y a-t-il de commun entre eux? Surtout que, travail à domicile aidant, une autre condition souvent partagée par les pigistes est leur solitude : travailler chez soi, c’est aussi travailler seul. Difficile de forger une identité collective sur cette base.

Quid des collectifs de pigistes ?

Il existe, en effet, un certain nombre de supports d’une identité collective « pigiste »: les « pôles » pigistes au sein des principaux syndicats de journalistes, des listes de diffusion électroniques comme la liste « Piges », les réunions organisées par des associations de pigistes (Profession pigiste, notamment) ou à l’occasion des Assises du journalisme, les collectifs de pigistes… Ce sont autant d’occasion pour les pigistes de se rencontrer, d’échanger autour de problèmes communs, ce qui favorise l’émergence d’une « identité » de pigiste. Mais ces initiatives sont loin de couvrir l’ensemble de la population des pigistes, ni même l’essentiel. Pour ne prendre qu’un collectif étendu, la liste Piges compte à peu près 1500 abonnés. Ce chiffre est conséquent, mais demeure largement en-deça des 7500 pigistes détenteurs de la carte de presse (et plus loin encore de l’ensemble des pigistes si l’on y inclue ceux qui, pour une raison ou pour une autre, ne disposent pas d’une carte de presse). Le principal support de l’identité est toujours davantage « journaliste » que « pigiste ».

Propos recueillis par Eric Delon

1 commentaire

Classé dans La vie de la presse

Une réponse à “Pigiste qui es-tu ? (3) Identité, identité, identité…

  1. Pingback: Pigiste qui es-tu ? (3) Identité, identité, identité… « Casting Télé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s