Lettre de Fukuoka

Je me trouve au sud du Japon. Le voyage depuis Kyoto en Shinkansen, le train à grande vitesse, impressionnant alliage de confort et d’esthétique, avait quelque chose de troublant en regard de la situation du Japon. Je découvre les réactions à ma lettre de Kyoto et remercie les personnes qui ont eu la gentillesse de m’encourager ou me donner des conseils.

Les messages haineux qui m’ont été destinés m’ont  impressionnée : comment en pareille circonstance, ne peut-on laisser simplement vivre les gens  et s’exprimer, rester humain et solidaire quels que soient les choix de chacun? A moins de ne faire partie d’un lobbie nucléaire ou autre organisation. Et qu’on ne me parle pas de théorie du complot mais plutôt d’esprit critique!
Je rentre tout à l’heure en France, retrouver ma fille de 6 ans. Ma vie et mes racines se trouvent là-bas.

Marie Bonnard

> Rejoignez nous vite sur FACEBOOKet suivez nous sur Twitter @Incorrigibles

1 commentaire

Classé dans La vie des Incorrigibles

Une réponse à “Lettre de Fukuoka

  1. Claude

    Bonjour Marie.
    Effectivement, chacun sa vie, chacun ses racines.
    C’est toujours douloureux de se retrouver simple touriste, à côté de la plaque, quand on cherche à tramer des liens entre les genres humains.
    Juste accepter et se taire ?
    Claude

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s