A vot’ bon cœur, m’sieurs les internautes

Imaginez un monde merveilleux où les journalistes indépendants mèneraient les enquêtes qui leur tiennent à cœur, les enquêtes qu’ils n’arrivent pas à vendre à une presse conformiste ou, tout simplement, sans le sou… Ce rêve de tout pigiste n’est plus un fantasme aux Etats-Unis, comme le rapportait, en mai dernier, l’Incorrigible Federica. Un site californien, Spot.us, propose aux internautes de financer des reportages proposés par des indépendants. Le système est simple : les journalistes postent des synopsis et des devis. Les lecteurs sont invités à payer en ligne leur écot pour participer au financement du sujet qui les intéresse. Et ça marche plutôt pas mal !

Réjouissons-nous, un site équivalent, Glifpix, a été lancé par faberNovel (société dédiée à l’innovation) en octobre en France. Le graphisme de l’interface est d’ailleurs nettement inspiré de son modèle américain. Hélas, un décorticage du fonctionnement calme rapidement nos ardeurs. D’abord, les fonds levés sont, pour le moment, minimes. Mettons cela sur le compte de la jeunesse de Glifpix. Plus grave, le mode de rémunération du journaliste n’est pas tranché. Comment récupérera-t-il la somme levée ? Rappelons-le : un pigiste est un salarié. Il ne peut pas émettre de facture pour empocher quelques centaines d’euros. Et plus préoccupant encore, les fondateurs du site permettraient aux médias de publier les enquêtes pour peu qu’ils l’aient financé en partie. En clair, un magazine pourrait récupérer pour 200 € un reportage qui en vaut 1000. Trop facile ! Bon, laissons le bénéfice du doute à Glifpix qui est, actuellement, en version bêta ouverte.

A surveiller de près aussi, une initiative de Rue89. Le site a annoncé le lancement prochain de Jaimelinfo.fr, une plateforme de soutien au journalisme web, sous forme de dons des internautes. Le portail n’est pas ouvert aux journalistes indépendants mais aux sites d’information et blogs.

Ophélie

4 Commentaires

Classé dans La vie de la presse

4 réponses à “A vot’ bon cœur, m’sieurs les internautes

  1. Julien

    Et le pire dans tout ça, c’est que derrière le but non avoué est d’identifier les centres d’intérêts des lecteurs pour mieux séduire les annonceurs. La dictature du lectorat n’est pas synonyme de qualité de l’information.

  2. Bonjour,
    enfin une bonne nouvelle… même si la piste demande confirmation dans le monde réel!🙂
    Et, quand bien même ce serait une manière de repérer les attentes du lectorat, comme le note Julien, où est le problème? Nous écrivons pour être lus, pas pour rester dans notre coin! Si ça fait venir les annonceurs, donc des finances, parfait!

  3. Merci, il est interessant d’etre au courant de se genre d’iniative. Cependant, nous sommes en droit de nous demander si elle n’est pas a double tranchant. Comme votre titre le souligne, le pigiste se voit rabaisser a un statut de quasi mendiant. Julien souleve tres justement une objection de taille, cela pourrait permettre aux journaux de cerner gratuitement les sujets qui presentent un interet pour les lecteurs et seraient donc susceptible de faire decoller les ventes. Le fait qu’un journal qui aurait donner une obole pourrait publier une enquete est veritablement horrible.
    Toutes ces critiques mis a part, je trouve l’iniative interessante pour multiplier les sources d’informations et permettre d’aborder des sujets « orphelins » delaisser par les grands medias.

    Lui
    http://duodidees.wordpress.com/

  4. Bob

    Je vois mal comment les « mécènes » pourraient être différents – à la longue – des « mécènes » de l’info mainstream.et ne pas avoir les mêmes objectifs _ faire vendre autre chose que de l’info. C’est le retour à la monarchie, réclamée par les pigistes ….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s