L’enquête Corse

L'enquête Corse

Le sujet est passé il y a quelques jours sur TF1 dans l’émission 7 à 8. Une histoire de trafic de cannabis par hélicoptère entre l’Espagne et la France. Le journaliste que j’accompagnais à la caméra avait réussi à récupérer des images incroyables du GIGN qui a filmé les trafiquants en flagrant délit. Des images exclusives, restait à raconter l’histoire. Et à dresser le portrait du principal accusé, Gilbert C. Un Corse, réputé, aimé. Il a donc fallu aller dans l’île de beauté pour poser quelques questions. Un beau, un grand moment de reportage. Et de solitude.

Gilbert, c’est un notable. Ex nationaliste, ancien Président de la chambre de commerce et d’industrie, il n’y a pas un Corse pour en dire du mal. Ou pour en dire quoi que ce soit, d’ailleurs.

Le journaliste spécialisé dans l’investigation avait pourtant bétonné son enquête. On avait plein de rendez vous, on se demandait comment les faire tenir en deux jours de tournage. Passons sur l’interview d’un de ses trois avocats. « Gilbert ? Un cœur énorme. Il a toujours éduqué ses enfants dans la haine de la drogue. Il ne pouvait pas savoir ce qu’il y avait dans l’hélico (560 kg de résine de cannabis). Il était près du lieu d’atterrissage  par hasard. »

Le fils de Gilbert avait donné son accord pour une interview. C’est pour lui qu’on est venu à Ajaccio. Il nous reçoit dans son restaurant. Nous offre à boire. Se montre fort aimable. Et nous dit : « Si je vous ai fait venir, c’est pour vous voir d’homme à homme. Il y a des choses qu’on ne  dit pas par téléphone. Je voulais vous dire en face que je ne parlerai pas aux médias. Et que personne dans ma famille ne le fera. Si vous voulez manger un morceau, c’est pour moi. »

Tous les contacts pris depuis Paris se rétractent. Personne ne veut plus parler. Reste le micro trottoir. Direction le village de Gilbert. Un hameau dans la montagne. Quelques maisons aux volets clos, deux chiens sur la place et nous, et nous, et nous… A l’affût du moindre signe de vie.

Tout à coup, un habitant sort de chez lui, on se précipite caméra à l’épaule, on le coince, on lui demande ce qu’il pense de l’affaire, on va avoir enfin une réaction. « Gilbert ? Je le connais à peine. Je suis là que depuis dix ans. » Imparable.

On la joue voyou. Caméra qui tourne discrètement, journaliste équipé d’un micro, qui va frapper aux volets fermés. Une femme entrebâille sa porte. « Gilbert ? Vous lui voulez quoi à Gilbert ?? Un homme tellement respectable. Gentil. Généreux. Avenant. Pas question de vous parler devant la caméra. »

Et l’heure qui tourne. Une équipe de trois personnes, salaires, billets d’avions, hôtel, une paille pour la prod qui serait ravie qu’on ramène un petit quelque chose. La lumière baisse et on est là, sur la place du village à se creuser les méninges. Seuls. Non, pas seuls. Voici une voiture. Oh punaise, c’est France 3 Corse ! Ils font quoi ici ?? Le journaliste va les voir, genre « vous êtes là pour le prochain tournoi de pétanque ? »  Réponse : « on va faire une ITV du maire sur Gilbert. On fait un portrait ». Le maire, c’est un ami de Gilbert, un militant nationaliste qui a obstinément refusé de nous parler. Le voici qui sort de la mairie tout sourire, qui fait la bise au caméraman, un ami de toujours. « Eux, c’est pas pareil, vous comprenez, ils ne sont pas là pour salir notre image ». Et France 3 Corse entre dans la mairie pour une heure d’interview.

Alors on joue notre va-tout. « Si vous ne parlez pas, on va dire que c’est l’omerta, que vous protégez un malfrat, que personne ne dit du bien de Gilbert, si vous ne parlez pas, c’est à lui que vous faites du mal ». Le maire nous regarde. Et se résigne. « Je parle pas de l’affaire. Je dis juste que c’est un homme bien. » Joie. Bonheur. Et en tout trente malheureuses secondes qui resteront dans le sujet final avé des jolies images de la Corse, des images d’archives et beaucoup de commentaire à la fin. Ca fait cher la minute.

Christophe Busché

Voir le sujet sur TF1 replay.

Poster un commentaire

Classé dans La vie des Incorrigibles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s