Les pigistes (s’) assurent

Bonne nouvelle : les journalistes pigistes intervenants dans des secteurs dangereux ou zones de conflit, sans y être envoyés par un employeur, vont pouvoir être assurés. Il aura fallu plus de trois années de pourparlers menés par les représentants du Syndicat National des Journalistes (SNJ) et de l’association de reporters photographes Freelens auprès d’Audiens, le groupe de protection sociale de la presse, pour trouver une solution acceptable.

Les tarifs proposés par Audiens varient selon plusieurs options allant d’une prime annuelle de 250€ pour une couverture décès de 50 000€ et une indemnisation d’invalidité permanente de 100 000€  à une prime annuelle de 400€ (décès 100 000€, invalidité permanente 200 000 €).

A noter que ces conditions couvrent les pays du monde entier et que les frais médicaux hors de France sont remboursés sans franchise. Dernière précision, cette assurance est individuelle

ED

Poster un commentaire

Classé dans La vie de la presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s