Le web doc n’est pas un fourre-tout

M. et moi avons passé un premier entretien avec des productrices pour notre web documentaire. M, c’est la photographe avec qui j’ai effectué, pendant trois ans, des portraits de femmes étrangères en France. Notre projet consiste à croiser les textes et photos que nous avons déjà réalisés avec de la vidéo et du son. Nous souhaitons pour cela nous associer à un auteur multimédia.

Depuis que nous avons pris cette décision, fin 2009, nous avons visionné un maximum de documentaires interactifs sur le net, enchaîné les coups de téléphone et lu tout ce que nous avons trouvé sur le sujet. Nul n’a été en mesure de donner une définition précise du web doc, le modèle économique reste incertain mais les places valent déjà chères. Des diffuseurs (Arte, France Télévision et Canal) ont ouvert leur portail, le CNC (Centre National de Cinématographie) et la SCAM (Société Civile des Auteurs Multimédias) ont crée des aides conséquentes, et les maisons de production manifestent un intérêt tout particulier pour l’objet.

Au plan formel, le web doc n’a rien inventé. Son ancêtre le cédérom ou les films d’auteur de Chris Marker et d’Alain Resnais ont marié bien avant lui des photographies et du son. C’est l’interactivité et son utilisation du net qui en font un objet révolutionnaire. Parmi les tentatives : ces web doc dont vous êtes le héros ou carrément acteur comme pour The twenty show dans lesquels les jeunes se mettent en scène face à la caméra. Les forums participatifs de certains sites apportent aussi une dimension supplémentaire au documentaire.

Les photos et les textes associés au son et à la vidéo ne suffisent pas à faire un web-doc. Les productrices que nous avons rencontrées nous l’ont confirmé : le web doc n’est pas un fourre tout avec des tiroirs d’interviews et de vidéos mais une forme narrative qui privilégie l’interactivité. Pour l’instant, notre projet ressemble plus à un documentaire qu’autre chose. A nous de trouver la différence. Prochaine étape : un texte de cinq pages à leur rendre pour la semaine prochaine.

Marie

2 Commentaires

Classé dans La vie de la presse, La vie des Incorrigibles

2 réponses à “Le web doc n’est pas un fourre-tout

  1. lesincos

    Merci pour cette très éclairante réponse!
    A bientôt sur le blog,
    Marie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s