Vingt bonnes raisons d’être pigiste au Québec

Le Tour du monde de la pige réserve son lot de (au choix) : déconvenues, confirmations, raisons d’espérer….

Au Québec, nos homologues pigistes se sont rassemblés au sein de l’ajiq, l’association des journalistes indépendants du Québec.

Sur son site internet, cette dernière énumère les 20 bonnes raisons de la rejoindre. Inventaire (décalage interculturel ?) à la Prévert :

1
L’AJIQ est la seule organisation qui s’intéresse aux problèmes et à l’avenir des journalistes à statut précaire: pigistes, contractuels et surnuméraires.
2
Un accès à la carte de presse internationale de la Fédération internationale des journalistes
3
Un abonnement à L’Indépendant, le bulletin d’information mensuel de l’AJIQ.
4
Des ateliers de formation pratique conçus spécialement pour les journalistes indépendants.
5
La Bourse AJIQ-Le Devoir, qui consiste en un stage de quatre semaines au quotidien montréalais Le Devoir.
6
Brise l’isolement propre au travail autonome, entre autres avec nos 6 à 8 mensuels.
7
Un tarif réduit pour soumettre votre candidature et assister au Gala d’excellence du journalisme indépendant québécois.
8
Une gamme complète d’assurances personnelles à des prix imbattables, dont une assurance invalidité qui peut s’avérer utile aux journalistes indépendants (autres détails à venir).
9
Une liste de discussion par courriel sur le journalisme indépendant.
10
L’obtention de la carte de presse de l’AJIQ, qui vous identifie comme journaliste.*
11
Plusieurs offres de contrats et de piges.
12
La publication annuelle du Guide des tarifs en journalisme indépendant au Québec (détails à venir).
13
Un rabais à l’hôtel Clarion, à Gatineau.
14
Un rabais de 20% aux librairies Ulysse, à Montréal.
15
D’autres rabais sur les activités de l’AJIQ.
16
Votre profil professionnel dans le Répertoire des journalistes indépendants, accessible aux rédacteurs en chef. Ce service est un privilège des membres de l’AJIQ.
17
Une représentation au conseil d’administration de la Société québécoise de gestion collective des droits de reproduction (Copibec).
18
Un excellent moyen de développer votre réseau de contacts avec des journalistes indépendants comme vous, qui peuvent vous fournir conseils, soutien et contrats.
19
Des services-conseils en défense individuelle.
20
L’union fait la force!
*Membres réguliers seulement. Pour la distinction entre les membres réguliers, associés et étudiants, cliquez ici.

Eric

Poster un commentaire

Classé dans La vie de la presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s