« Pigiste », vu par un flic

Lors d’un dépôt de plainte dans un commissariat de quartier suite à un vol à la tire, la conversation avec l’officier de service tourne à l’exercice de style. Sur le thème : « Au fond, qu’est-ce qu’un pigiste ? »

Gare du Nord, heure tardive. Je raccompagne un très bon ami prêt à bondir dans le dernier TGV pour Lille. Bousculade d’un inconnu qui s’excuse aussitôt de sa maladresse : « Y’a pas de mal », lui dis-je. Nous cheminons, mon camarade et moi, jusqu’au wagon n°6 et nous nous claquons une bise. Départ du train. Je tends ma main vers la poche extérieure de mon sac à dos pour saisir un ticket de métro. Mon portefeuille a disparu : je fais immédiatement le lien avec la bousculade de l’inconnu. Résignée, je me dirige vers le commissariat le plus proche pour un dépôt de plainte. Un sympathique OPJ prend ma déposition, et me glisse à un moment donné cette question :

–       « Et vous faîtes quoi dans la vie ?

–       Journaliste, je réponds.

–       Pour quel journal ?

–       Je suis pigiste, journaliste indépendante en fait, je travaille pour divers titres.

–       Ah ? C’est un peu comme un intermittent en fait ?, demande-t-il.

–       Oui, un peu.

–       Mais comment ça marche ? Vous êtes payé à l’article ?

–       Oui », dis-je, sans m’encombrer d’une explication technique sur le paiement au feuillet d’une pige.

L’officier continue la scrupuleuse rédaction de son rapport (3 feuillets au bas mot pour un simple vol à la tire), puis redemande, visiblement intrigué :

–       « Mais si vous devez placer un maximum d’articles, du coup vous êtes un peu comme une… Enfin, vous voyez. C’est un peu comme si vous étiez payés à la passe…

Silence interloqué de la pigiste. Le jeune officier affine sa brillante pensée :

–       En fait, je veux dire que vous offrez vos services, des articles, à des clients, les journaux. On pourrait comparer ça à une passe, non ?

–       Heu… Pas vraiment en fait, répond finalement la pigiste. Après trois mois de piges régulières pour un journal, nous sommes considérés comme salariés. Ce qui nous différencie un peu des… enfin, du système des passes.

–       Alors vous êtes plutôt comme un… Comment dire ? Comme un paparazzi ? Voilà, c’est ça, un paparazzi. Vous êtes à l’affût de “coups” pour vendre des articles…

–       Oui, si vous voulez. La comparaison avec le paparazzi me chiffonne aussi un peu, mais oui, le principe est de trouver des sujets susceptibles d’intéresser les lecteurs. De là à parler de “coups”, je ne sais pas. Nous ne sommes pas tous des journalistes d’investigation, si c’est cela que vous voulez dire.

–       La passe, le coup, le BON coup… », dit-il, pensif. Et de conclure : « Je viens de vous passer dans nos fichiers : vous n’êtes pas recherchée par nos services ».

A croire qu’au fil de mon dépôt de plainte en tant que victime, mon statut de pigiste m’avait rendue suspecte à ses yeux. De quoi effacer de ma mémoire ma précédente mésaventure en gare du Nord. Et m’inquiéter de cette curieuse analyse de la part d’un gardien de la paix : le pigiste serait la pute du journalisme.

Anne

3 Commentaires

Classé dans La vie des Incorrigibles

3 réponses à “« Pigiste », vu par un flic

  1. Salut Anne ! Pute ou mercenaire ? Récemment, en Crète, alors que je réalisais un reportage sur la protection des tortues marines, j’ai entendu ce type de comparaison douteuse :  » Alors, vous les pigistes, vous travaillez comme des mercenaires ! »
    Bises de Cécile

  2. Bonjour Anne,

    En fait, toute cette conversation, c’était peut-être pour que tu ne t’opposes pas à ton fichage !

    Bien cordialement,

    Raphaël

  3. souklaye

    Un grand moment de police nationale…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s