12 clients mais pas de chef!

Déjeuner avec un ami la semaine dernière. Il dirige une petite boîte de com’. Nous devisons sur la façon dont nous naviguons en cette période de crise. Je lui fais l’article sur les vertus de l’indépendance malgré la dose incontournable de précarité, blablabla… Il m’écoute attentivement et me lance « Au fond tu préfères avoir 12 clients qu’un chef, c’est ça? » Cette définition du pigiste en vaut bien une autre, me semble-t-il.

ED

Poster un commentaire

Classé dans La vie des Incorrigibles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s