Les forçats de l’info : une réflexion, une !

forçatsL’article du Monde intitulé « Les forçats de l’info » a fait grand bruit, du moins au sein de la profession. Les réactions ont été parfois violentes, comme celle du rédacteur en chef du site de l’Express, d’autres plus nuancées quoique très critiques (Rue89 par exemple). Mais l’auteur, Xavier Ternisien, aura eu au moins un mérite : appuyer là où ça fait mal.

Je ne peux m’empêcher de penser que la bronca microcosmique déclenchée au sein des rédactions concernées (ou non) cache finalement un malaise plus général que l’article du Monde effleure, bien que maladroitement et peut-être de façon partiale et parcellaire. Je m’explique : lorsque l’auteur pointe le manque de de vérification de l’info, les bas salaires ou les mauvaises conditions de travail, à mon sens il ne parle pas seulement des journalistes du Web, mais il évoque en creux la profession tout entière. Manque de moyens, pressions accrues pour « produire » de l’information, quasi absence de formation : ces sujets ne sont pas l’apanage des jeunes journalistes multimédias payés au raz de la la convention collective. Ils sont aussi le quotidien de plus en plus de journalistes payés à la pige et, même, des rédacteurs qui travaillent au sein des rédactions papiers. « Les forçats de l’info » n’est pas un article sur le journalisme web. C’est bel et bien une (pré)enquête sur une profession tout entière, en mutation et en complet désarroi.

Manuel

Poster un commentaire

Classé dans La vie de la presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s