Pour continuer avec facebook

Plutôt que de se tordre les neurones pour savoir s’il faut être sur les sites de réseaux ou non, pourquoi ne pas s’en servir pour aiguiser sa plume.

C’est ce qu’ont fait les indépendants du magazine le Tigre. L’occasion de faire un peu d’écho à ce projet éditorial qui illustre l’émergence de nouveaux titres un peu plus en phase avec ce que sera la presse de demain (XXI, Terra Eco, etc.), et pourquoi pas (allez, on se jette à l’eau !), le monde de demain.

 

En gros, le journaliste a réalisé le portrait d’un inconnu uniquement à base d’infos qu’il a piochées sur lui sur le web. C’est édifiant ! Voici le début de l’article. Pour continuer, rendez-vous sur leur site.

 

Bon anniversaire, Marc. Le 5 décembre 2008, tu fêteras tes vingt-neuf ans. Tu permets qu’on se tutoie, Marc ? Tu ne me connais pas, c’est vrai. Mais moi, je te connais très bien. C’est sur toi qu’est tombée la (mal)chance d’être le premier portrait Google du Tigre. Une rubrique toute simple : on prend un anonyme et on raconte sa vie grâce à toutes les traces qu’il a laissées, volontairement ou non sur Internet. Comment ça, un message se cache derrière l’idée de cette rubrique ? Évidemment : l’idée qu’on ne fait pas vraiment attention aux informations privées disponibles sur Internet, et que, une fois synthétisées, elles prennent soudain un relief inquiétant.

 

Julien

Poster un commentaire

Classé dans La vie de la presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s