Le Livre vert et les pigistes

La ministre de la Culture et de la Communication, Christine Albanel, a présenté hier le Livre vert issu des cogitations des quatre groupes de travail des Etats généraux de la presse écrite.

Le blog Media Trend en fait un résumé concis et précis. Il recense notamment certains points non retenus par un ou plusieurs groupes et qui sont pourtant le cœur des propositions du Rassemblement des associations de journalistes (RAJ), que les Incorrigibles soutiennent à travers ses trois petites vidéos (ici et ). Ainsi, ne sont à l’ordre du jour, ni la reconnaissance des équipes rédactionnelles, ni les aides à la presse liées à la déontologie. Chacun en tirera ses conclusions…

Et les pigistes dans tout ça ? Peu de remarques sur ces journalistes qui représentent – faut-il le rappeler ? – 20% de la profession.

Ah si… Le blog Rebus Sic Stantibus, dans un billet intitulé « Ces brebis galeuses de pigistes… », a trouvé une perle dans le rapport de la commission présidée par Bruno Frappat sur l’avenir des métiers du journalisme :

« D’une manière générale, et le nombre grandissant de pigistes l’atteste, on assiste à une montée de la précarité dans la profession de journalistes. Plusieurs membres du groupe estiment que cette évolution, outre qu’elle est défavorable aux personnes concernées – vouées à une « course à la pige » anxiogène – , pourrait, si elle s’accélérait sous prétexte de souplesse et d’économies dans les grands titres, amoindrir la “ personnalité rédactionnelle“ de ces publications. »

« Les grands mots sont lâchés, subrepticement. C’est par le recours aux journalistes pigistes que la qualité des rédaction se trouve entamée« , comprend notre blogueur. Et de poursuivre : « Il est utile de rappeler à M. Frappat que la précarité des journalistes pigistes est à mettre au crédit, essentiellement, des entreprises de presse qui bafouent chaque jour la loi, le code du travail, la convention collective pour réaliser des économies de masse salariale. Et disposer, en plus, d’un réservoir de main d’œuvre docile, maintenue volontairement dans l’angoisse. »

Bon, on va être clair, je ne partage pas entièrement la vision un peu caricaturale donnée dans ce billet : tous les employeurs ne bafouent pas chaque jour la loi et la précarité des pigistes n’est pas seulement due au comportement des patrons de presse. Nous avons tous dans nos carnets d’adresse, moi le premier, des entreprises avec lesquelles nous travaillons en bonne intelligence, en confiance et avec plaisir. Mais il est vrai que les (bas) salaires versés un ou deux mois après publication, le non remboursement des frais ou encore l’impossibilité de bénéficier des même droits que les autres salariés d’un journal (comité d’entreprise, ticket resto…) ne facilitent pas toujours le quotidien.

Mais là où je rejoins le coup de gueule de notre ami, c’est lorsque qu’il dénonce la relation directe faite entre hausse du nombre des pigistes et baisse de la qualité rédactionnelle. Comme si les pigistes étaient des journalistes de seconde zone ! Et là, moi qui aime mon métier et tente de le pratiquer de la manière la plus professionnelle possible, certes parfois dans des conditions délicates, mais du mieux possible quand même, alors j’ai aussi envie de m’emporter.

Mais voilà, j’ai un papier à rendre…

Manuel

3 Commentaires

Classé dans La vie de la presse

3 réponses à “Le Livre vert et les pigistes

  1. Moi non plus je ne suis pas d’accord avec cette vision caricaturale, mais il faut parfois forcer le trait, et le bon comportement des entreprises, individuellement, ne change rien à la mauvaise volonté des fédérations patronales🙂

  2. Les Incorrigibles

    Merci Yann pour cette précision.
    Je précise également que Yann est l’auteur dudit billet sur les pigistes. Et un défenseur acharné de ces mêmes pigistes. Il fallait que ce soit mentionné.
    Manuel

  3. Pingback: Assises du journalisme : courrez-y ! « Les infos des Incorrigibles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s