L’Incorrigible, la comptable et le bulletin de salaire

Dans la série petites récriminations du pigiste, je ne résiste pas à l’envie de vous faire partager cette conversation téléphonique échangée hier avec la comptable d’une rédaction pour laquelle je travaille depuis un an. C’est du frais, c’est du vécu.

 

Acte Premier

A Montreuil, chez les Incorrigibles

Scène Première. – L’Incorrigible, La comptable.


(L’Incorrigible téléphone à la comptable)

L’Incorrigible (un brin naïve) : Une note de Pige? Vous me payez bien en salaire ? On est d’accord?

La comptable (un brin cynique ) : Oui, oui comme d’habitude…

L’Incorrigible : Comme d’habitude, c’est-à-dire ? Pourquoi cette note de pige ?

La comptable : Vous faites comme d’habitude…

L’Incorrigible : Si vous me dites que c’est en salaire alors c’est bon. (Silence). Au fait, il me semble qu’il y a une erreur concernant le montant des articles de moins d’1 Feuillet. Nous avions convenu avec le rédacteur en chef d’un forfait de 65 euros et non pas 60 euros comme vous l’avez écrit. Cela prenait en compte le temps de recherche et de vérification des infos.

La comptable : Ah, le rédacteur en chef a dû se tromper. C’est 60 euros le feuillet. C’est le même prix pour tout le monde et comme personne n’a rien dit, c’est que c’est bien ça.

L’Incorrigible : Ah… Personne n’a rien dit. Pourtant… Il m’avait envoyé par mail la commande. Je l’ai sous les yeux et c’est écrit noir sur blanc : 65 EUROS.

La comptable : Et bien envoyez-la moi et je vais lui en parler.

L’Incorrigible (Tic tac… Tic tac) : Euh… Très bien, merci.

(On raccroche)

 

A Montreuil, chez les Incorrigibles

Scène II – L’Incorrigible

J’en profite pour faire l’addition à toute vitesse des montants à huit chiffres. Mais là enfer et damnation ! La calculatrice de mon ordinateur n’est qu’une Cosette face à la grosse machine à calculer toute collée sur le bureau de madame la comptable qui calcule les tarifs au millième de centime près ! Trois virgules par montant, c’en est trop pour ma bécane  !

 

A Montreuil, chez les Incorrigibles

Scène III –La comptable, L’Incorrigible

 

(Le téléphone sonne)

La comptable (sur le feu) : Je n’ai pas reçu votre note de pige

L’Incorrigible (mauvaise foi) : Ah bon, pourtant je vous l’ai envoyée

La comptable : J’ai vu avec le rédacteur en chef, c’est bien une erreur…

L’Incorrigible : Ah c’est une erreur. Et bien ça ira comme çà alors. (Profonde inspiration) Je trouve cela quand même très léger. C’est écrit noir sur blanc. Quand on est pigiste on prévoit notre mois en fonction des commandes et des coûts annoncés. Certes ce n’est pas une grosse somme d’argent. Mais c’est un principe. Et nous ne pouvons nous permettre de déroger à la règle.

La comptable :

FIN


2 Commentaires

Classé dans La vie de la presse, La vie des Incorrigibles

2 réponses à “L’Incorrigible, la comptable et le bulletin de salaire

  1. Pierre Roi

    Et alors ? Rien de surprenant. On voit que vous n’avez jamais travaillé en entreprise où l’on passe son temps à réclamer le règlement des factures. Et en règle générale, les clients payent, au minimum, à 90 jours !
    Je veux bien croire votre métier en diffculté mais en quoi l’est il plus qu’un autre. Si je ne m’abuse vous êtes salarié. peu de métiers indépendants possèdent un tel avantage.
    Cordialement
    Pierre

  2. Eric

    Je ne vois pas le rapport Pierre, quand on dit que c’est 65 euros, c’est 65 euros.
    Je suppose que vous auriez la même réaction en tant qu’indépendant.
    Demander à votre medecin si il accepteré de baisser de 5 euros sa facture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s