La vraie vie des journalistes : épisodes 2 et 3

Voici donc la suite (et la fin) de la campagne concoctée par les Incorrigibles dans le cadre du Rassemblement des associations de journalistes (RAJ), qui prépare des propositions pour mieux garantir l’indépendance et la qualité de la l’information produite au sein des organes de presse.

En plus, cadeau aujourd’hui : deux vidéos pour le prix d’une !

Après avoir visionné le premier épisode, certains disent que c’est drôle mais caricatural, bien vu mais exagéré quand même. Ils ont raison. Nous avons simplement voulu, en grossissant peut-être le trait, montrer que les conditions ne sont pas toujours réunies pour que les journalistes produisent une information déontologiquement irréprochable. Ce n’est sûrement pas une excuse, mais certainement une explication…

A visionner, donc : le photographe (épisode 2)…

et la rédactrice pigiste (épisode 3).

9 Commentaires

Classé dans La vie de la presse, Vidéos

9 réponses à “La vraie vie des journalistes : épisodes 2 et 3

  1. Bravo pour les vidéos
    très réalistes et en plus bien faites
    Encore !
    Si vous avez le temps allez faire un tour sur Kecebo
    @+

    Frozen Piglet

  2. theparanoia

    Un seul mot : réaliste.

    L’information est tellement manipulé, s’en est génant!

    J’attends la suite!

    TheParanoia

  3. Si dramatiquement vrai !
    Bravo !

  4. Juju pigiste

    Vidéo pigiste :
    Bien vu sur l’absence de moyens pour réaliser des enquêtes. Sur les délais très courts. Sur la difficulté à dire non même quand on n’est pas dispo. Sur l’écoeurement face à des tarifs insultants.
    Les 3 vidéos montrent de façon excellente comment le journaliste (chef de rubrique, photographe, pigiste) est amené à rappeler la déontologie et les règles d’un bon papier à sa hiérarchie. Cà c’est du lourd, comme dirait Abd Al Malik.
    Bravo.

  5. Françoise

    Bravo ! C’est tellement vrai…Il est important de le dire et de le montrer. Publier de l’information n’est pas tout à fait un « business » comme un autre. Pourtant, il l’est devenu au détriment…de l’information ! Le système actuel ne pousse pas à une production de qualité et ne la permet quasiment plus. Pour le malheur des lecteurs, des journalistes, et finalement des journaux !..

  6. Frank Lyones

    Ca fout les boules de voir sa vie professionnellle de tous les jours sur un écran. Le pire, c’est que ces films sont encore un peu caricaturaux et que les mêmes mécanismes sont à l’oeuvre en permanence beaucoup plus incidieusement : quid du rédac chef qui, à partir de l’idée d’un bon sujet, propose un angle tellement creux qu’il en perd tout intéret ou du papier de trois feuillets pour lequel il faut lire 5 rapports de 120 pages chacuns et intéroger 4 acteurs du domaine, à rendre pour le lendemain… Je ne comprends pas qu’il existe encore des pigistes dans ce milieu…

  7. pascal lapointe

    Remarquez que la pigiste sur ce vidéo n’a pas trop à s’en faire. Un quart de page? Sûr, qu’elle peut faire ça pour demain matin. Ou même pour 15h! A peine le temps d’écrire qu’il y a un problème X à l’établissement Y, selon ce qu’écrivent W et Z dans leurs communiqués… et ça y est, le quart de page est rempli!

    Évidemment, le magazine a du culot d’appeler ça une enquête…🙂

  8. Pingback: Le Livre vert et les pigistes « Les infos des Incorrigibles

  9. Pingback: La vraie vie des journalistes, une vidéo en trois actes réalisée par Les Incorrigibles - Media Trend

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s