Des carrières professionnelles à « faible intégration organisationnelle »

Le 21 novembre dernier, Olivier Pilmis, jusqu’alors jeune doctorant à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS)  a brillamment décroché sa thèse – la première du genre en France – consacrée à une approche comparative de l’intégration professionnelle des pigistes et des intermittents du spectacle.

Le titre, en forme de joli euphémisme, vaut davantage qu’un long discours :  « Les carrières professionnelles à faible intégration organisationnelle de l’emploi dans des entreprises stables et permanentes ». L’intéressé, croisé à maintes reprises dans des « happenings » pigistes, sera très bientôt soumis à la question dans ce blog…

Poster un commentaire

Classé dans La vie de la presse, La vie des Incorrigibles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s